Écouter son instinct : L’histoire de Tommy et la quête de réponses pour les bébés souffrant d’intolérances

Je m’adresse à toi, oui, à toi.

À toi qui passes tes journées et tes nuits à tenir ton bébé dans tes bras, avec la difficulté de trouver le temps de prendre une douche, car dès que tu le déposes, il semble éprouver des douleurs incommensurables.

À toi, qui as consulté un médecin avec un bébé qui hurle, souffre et refuse de dormir, malgré tous les efforts pour le soulager.

À toi, jeune maman de moins de 25 ans, qui est constamment confrontée à des questions sur le caractère voulu de ta maternité et qui parfois est traitée de façon condescendante par les professionnels de la santé.

J’ai moi-même conçu Tommy à l’âge de 20 ans et j’ai accouché à 21 ans.

Dès sa naissance, Tommy pleurait sans relâche, sauf lorsqu’il était constamment porté dans une position particulière. Aujourd’hui, je comprends que c’étaient les reflux qui le faisaient souffrir autant. Cependant, à chaque fois que j’ai cherché de l’aide, on m’a dit que c’étaient des coliques ou que j’avais un “BABI”.

Sérieusement, qu’est-ce que cela signifie, “BABI” ? Qui peut vraiment définir un “Bébé Aux Besoins Intenses” ? C’est un terme vide de sens, n’est-ce pas ?

Et les coliques ? J’ai vraiment essayé d’y croire.

Mais il est bien connu que les coliques disparaissent à un moment donné, tandis que pour nous, elles semblaient sans fin. Des coliques à 12 mois ? Des régurgitations à 18 mois ?

Je savais au fond de moi que quelque chose ne tournait pas rond, mais je n’ai pas écouté mon instinct avant que Tommy ait 11 mois. C’est grâce à une amie dont la fille souffrait d’intolérances que j’ai découvert des groupes où j’ai enfin compris ce qui causait les maux de mon fils. Aucun professionnel de la santé ne m’avait jamais évoqué la possibilité d’allergies ou d’intolérances alimentaires. Et cela semblait encore moins lié à l’allaitement !

Au lieu de cela, tu sais ce que l’on me disait ?

“On te l’a déjà dit, si tu veux dormir, il ne fallait pas avoir d’enfant. Tu le couves trop, tu devrais le laisser pleurer pour qu’il apprenne à se calmer tout seul. Tu es probablement en dépression.” Et bien d’autres absurdités du même genre…

C’est lorsque j’ai finalement pris la décision de suivre mon intuition et de m’écouter, comme je le faisais déjà dans tous les autres aspects de ma vie, que nous avons commencé à voir des améliorations progressives. Deux ans d’essais et d’erreurs ont été nécessaires avant que notre fils devienne enfin stable. À l’âge de 3 ans, nous avons découvert que Tommy souffrait du syndrome chronique de SEIPA (Syndrome d’Entérocolite Induite par les Protéines Alimentaires).

J’aurais préféré souffrir à sa place plutôt que de le voir subir les jugements des professionnels de la santé que nous avons rencontrés et qui n’ont pas cru bon écouter l’instinct d’une jeune mère, sous-estimée et inexpérimentée, sur ce qui arrivait à son bébé.

Je considère que j’ai eu de la chance d’être une personne au caractère bien trempé, car c’est ce qui m’a permis de tenir bon face à ceux qui doutaient de nos efforts pour aider notre fils grâce à un changement d’alimentation. Cependant, je sais que ce n’est pas le cas pour tout le monde, et je tiens à te dire, à toi qui te sens peut-être plus vulnérable en ce moment :

TU AS RAISON !

Si tu as le moindre doute concernant la santé de ton bébé, tu as toujours raison.

Tu connais ton bébé mieux que quiconque, alors si tu ne te sens pas entendue ni respectée par le professionnel qui est en face de toi, tu as TOTALEMENT le droit de demander un second avis !

Crois en toi, car ton bébé t’a choisi pour une raison, et c’est la tienne d’écouter ton instinct. Maintenant, Tommy a 9 ans et, même s’il souffre toujours d’intolérances à différents niveaux, il se porte bien et, surtout, il n’éprouve plus de douleur.

Articles recommandés

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


Notice: ob_end_flush(): failed to send buffer of zlib output compression (1) in /home/bmpsc1993/public_html/s/wp-includes/functions.php on line 5420

Notice: ob_end_flush(): failed to send buffer of zlib output compression (1) in /home/bmpsc1993/public_html/s/wp-includes/functions.php on line 5420