La rentrée est toujours un moment excitant!

On va revoir nos amis ou s’en faire de nouveaux, on rencontre le nouveau professeur qui nous suivra l’année durant, on découvre notre nouveau local, on déballe nos effets scolaires, etc. 

Cela peut aussi apporter son lot de stress, surtout pour les parents d’enfants souffrant d’allergies (et pour l’enfant lui-même). Est-ce que le professeur comprendra bien la réalité de l’allergie, sera-t-il suffisamment à l’affût à travers les presque 30 enfants de la classe pour détecter une réaction si elle arrive, saura-t-il s’adapter pour les journées d’activités où sont généralement servis de la nourriture ? 

Ce n’est pas toujours évident d’entrer en contact avec le prof avant la rentrée alors, comment peut-on se préparer à la rentrée scolaire avec un coco souffrant d’allergies? 

Étape 1 – Préparer l’enfant! 

Étant moi-même allergique depuis la naissance, je vous confirme qu’un enfant allergique est totalement conscient de sa condition quand il est en âge de rentrer à l’école. Il est donc de sa responsabilité à lui aussi, de faire attention. Bien sûr qu’on ne met pas toute la responsabilité sur ses épaules, mais il doit être sensibilisé aux règles de sécurité de base qu’il doit respecter pour sa propre sécurité :

  1. On ne prend aucune nourriture qui ne vient pas de la boîte à lunch (pas d’échange de collation ou de lunch avec les amis, nourriture offerte par le professeur ou le service de garde – sauf si avis contraire des parents, etc. )
  2. On lave la surface de repas avant de manger ou on utilise un napperon. ( Vous pouvez inclure des lingettes jetables ou un napperon en tissu lavable. Attention toutefois à ce dernier, si un allergène était sur la table, il est maintenant sous le napperon. Vous devrez lui apprendre à le plier a l’enver pour éviter les contaminations. Donc possible oui, mais plus complexe ). 
  3. On lave ses mains avec de l’eau et du savon avant de manger 

Ce sont 3 règles simples mais qui augmentent de beaucoup la sécurité de l’enfant en milieu scolaire!

Étape 2 – Transmettre l’information nécessaire au professeur et à l’éducateur de service de garde en charge de votre enfant. 

Normalement, vous avez indiqué lors de l’inscription de votre enfant ses allergies. Donc les professeurs « ont » l’information mais il se peut que le prof se soit fait assigner sa classe 24h avant la rentrée! On ne prendra donc pas pour acquis que le professeur est au courant, on va même faire l’inverse. 

Déposer dans la pochette avant du sac de votre enfant (ou autre endroit visible) une lettre pour le professeur dans lequel vous expliquer les allergies de votre enfants et ce que cela implique. Par exemple : 

  • Lors des activités culinaires, fêtes, etc. où l’on servira des aliments, m’aviser afin que je puisse fournir une équivalence sécuritaire
  • Présence ou non d’Épipen et moyen choisi par vous pour le stockage (pochette frio à la taille, sac à dos, secrétariat, etc. )
  • etc.

Ceci permettra au professeur de bien prendre connaissance de l’allergie et de connaître les mesures de sécurité à prendre pour la sécurité de l’enfant. N’oubliez pas de mettre votre nom et vos coordonnées, en cas de questionnement le professeur pourra vous contacter.

Faites la même chose pour la boîte à lunch et le service de garde. Si vous avez accès à un courriel pour l’école et le service de garde, on envoie AUSSI par là! Comme cela, on s’assure qu’un maximum de personnes dans l’environnement de l’enfant soit au fait de la situation. 

Étape 3 – rencontrer la direction 

Même principe que pour le professeur et l’éducateur du service de garde, on s’assure que tous ont l’information et aussi que les bons protocoles soient mis en place par l’école. Pas que les écoles ne savent pas comment gérer les allergies selon les protocoles fournis par la commission scolaire et le gouvernement. Mais en s’assurant du protocole suivi en cas de réaction allergique, on s’assure que : 

  1. Le personnel gravitant autour de l’enfant à accès aux Épipen en tout temps
  2. Le personnel sait reconnaître les signes de réactions et comment administrer le stylo d’épinéphrine si nécessaire

Cela nous permet de :

  1. Nous rassurer en tant que parent
  2. Rassurer et préparer notre enfant sur ce qu’il se passera à l’école en cas de réaction.

3 étapes. Simple mais très efficace quand on parle de sécuriser l’environnement d’un enfant allergique en milieu scolaire. 

Mais surtout, on respire! 

C’est normal d’être stressé et de vivre de l’angoisse lors de cette grosse transition. Mais les écoles font face à un nombre grandissant d’enfants allergiques. L’école est rarement un lieu de réaction car les gens sont généralement sensibilisés à cette réalité. 

Bonne rentrée à tous!

Articles recommandés

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :